R É V E R B É R E R 

 

Création 2021

Chorégraphie de lumière et d’obscurité pour 4 interprètes

R É V E R B É R E R part du désir de s’intéresser aux sensations que procure la lumière, tant physiquement qu’émotionnellement. J’envisage ce projet comme un espace d’expérimentation à la fois visuel, chorégraphique, poétique et parfois absurde. 

 

Je souhaite rechercher à partir du noir, cette matérialité artificielle qu’offre le théâtre. Le diurne et le nocturne sont au centre de nos imaginaires. La lumière ne peut pas exister sans l’obscurité. Le noir peut être le début ou la fin, le chaos ou le calme, l’inconscient, le néant, l’immobilité ou tout autre chose et offre parfois l’espoir d’une lueur. L’idée sera d’explorer différents passages entre le clair et l’obscur, par des arrivées lentes ou par des changements brusques, en observant ce que provoque l’action physique de la lumière sur les corps. 


Je rêve cet espace comme un territoire où l’on assiste à la fabrication de l’éclairage. Lors des montages de mes spectacles, j’aime observer les gestes des éclairagistes qui règlent les projecteurs et testent la lumière. J’y entrevois de potentielles danses. Une source lumineuse orientée de telle ou telle manière, altère la vision que l’on a d’un corps et permet parfois de faire émerger des illusions. Avec un goût assumé pour la magie, nous tenterons de révéler des points de contact entre le corps et la lumière.

 

J’imagine, pour cette pièce, un dispositif lumineux mobile et manipulé physiquement par les interprètes. Déplacer les sources, leurs angles et jouer avec leurs présences, c’est en quelque sorte agir sur le point de vue et donc sur la subjectivité. À la façon d’un « nouvel alphabet morse », les mouvements de lumière et ceux des corps deviendront un langage à part entière. 

 

R É V E R B É R E R  sera un espace où l’on prend soin des nuances, où les corps renvoient de la lumière et reflètent des ombres, un lieu qui défend le droit à l’obscurité et qui ne renonce pas à l’harmonie. Un endroit où la danse et la lumière sont indissociables.

Distribution (en cours)

Conception

Jonas Chéreau

Interprétation & Création lumière

Jonas Chéreau

Pauline Brun

Estelle Gauthier

Marcos Simoes

Son

(en cours)

Assistante à la dramaturgie

Valérie Castan

Partenaires (en cours)

Coproductions et résidences : Charleroi danse, Centre chorégraphique de Wallonie-Bruxelles, Kunstencentrum BUDA - Kortrijk, 3bisF - Aix-en-Provence, Pôle Les Bazis Ariège, Workspacebrussels  - Bruxelles, Garage 29 -  Bruxelles

Service de la Danse - Fédération Wallonie Bruxelles

Ce projet va solliciter l’aide à la création de la Drac et de la Région Ile de France, de l’Adami et de la Spedidam.

Soutien : Centre Wallonie Bruxelles à Paris